Bonjour,

Je vous prie de trouver le dernier compte-rendu de cette saison 2010.

Nous nous rendons sur le circuit d’Albi, théâtre de la dernière épreuve du Championnat de France Superbike.

Ce n’est pas sans difficultés que l’équipe technique se rend sur le circuit. Après une longue route depuis Paris, ils seront victimes d’un accident de la route en pleine nuit. Percutés par un poids-lourd au chauffeur endormi, un mécano et notre team Manager seront minervés tout le week-end, trois de nos motos subissent des dégats considérables (cadre, bras oscillant, carter moteur). Pour ma part, j’ai eu la « bonne idée » de partir en avion le jour d’une grève générale, perspective catastophique à l’approche de ce week-end…

Vendredi, Essais :
C’est sous la pluie que nous partons pour la première séance d’essais libres, je m’imprègne de ce circuit très ‘chicané’. L’après midi, nous passerons enfin les Pirelli SuperCorsa pour une séance sur le sec, j’arrive à pointer un tour en 1 minute 33 secondes. Je n’apprécie pas trop le tracé …

Samedi, Qualifications :
C’est 5 minutes avant de partir, sur une piste séchante, qu’une pluie fine vient sémer le doute : pluie ou sec ? J’opte pour le second choix en observant, attentif, les nuages et le sens du vent, il me faudra tout de même une dizaine de tours pour valider l’adhérence de mes pneumatiques dans ces conditions. Je commence alors à descendre mes chronos … pour finir sur un 1″30″800. Ce qui me positionne 5ème des 848 et 16ème au scratch.
Insatisfait de cette performance, j’essaie de trouver des pistes d’amélioration entre les deux séances face à un plan du circuit … je planche pour optimiser mon pilotage … Rien n’y fera. Parti dans un mauvais rythme, constant mais pas évolutif, je subis l’amélioration de mes concurrents et finirai en 5ème ligne, 6ème du challenge Ducati 848.

Dimanche, Courses :

Aujourd’hui il va falloir tout donner … Les deux dernières courses de la saison 2010 … je passe mon cuir, vérifie l’usure de mes sliders, me laisse bercer par le bruit de ma machine en train de chauffer … je me concentre, je veux briller mais avant tout m’amuser et prendre du plaisir !
Me voilà 10 minutes plus tard, au milieu des concurents, j’observe les feux. Le départ est lancé, je débraye, j’envoie du gros gaz… mais ne parviens pas à me frayer un bon chemin dans la première chicane, ce n’est pas grave je vais m’atteler à remonter, mais je serai gêné durant la course par les 1200cm3. J’accumule des petites secondes de retard, suffisantes pour observer les 848 au loin… A ma grande surprise je vois sur mon panneau d’affichage P 4 (position 4), je me force à augmenter le rythme, mais un trouble-fête s’invite : la moto ne freine plus. J’ai observé une usure prématurée des plaquettes ce week-end, je connais donc l’origine. Je m’appliquerai sur cette fin de course pour finir 4ème des 848 au pied du podium.
L’après-midi, je veux améliorer ma performance, mais n’y parviendrai pas, je manque de concentration et sors par deux fois de la piste et essayant de changer mes repères de freinage, les tours s’enchaînent sans trop de rebondissements. J’aperçois le drapeaux à damier, je le passe 5ème des 848, j’ai le sourire, je viens de conclure une saison complète, avec ses hauts et ses bas, ses podiums et ses chutes …

Je suis 8ème au classement général.

C’est les yeux humides que je remonte à la capitale, me remémorant ces moments riches en relations humaines et dans cette compétition alliant dépassement physique et mental et plaisir avant tout.

Vous vous demandez sûrement ce que je fais l’année prochaine ? Bien sûr vous me retrouverez de nouveau au Challenge 848 2011 !

Cette saison n’aurait pas eu lieu, sans mes proches, ma concession, mon préparateur, et je tiens à les remercier sincèrement pour leur aide et soutien tout au long de ma saison :
Mon père, pour conduire le bus, pour assurer ma mécanique, pour sa bonne humeur et son bavardage !
Ma compagne, Charlotte Moreau.
Yohann et Isabelle Tangre, pour m’avoir accueilli dans la structure Yohann Moto Sport.
Thierry Debusne (Yohann Moto Sport) et Sébastien (Yohann Moto Sport), pour m’avoir préparé une moto fiable et performante.
Les pilotes du team, Cédric et Jérôme Tangre, Robin Camus, Ornella Ongaro.
Les mécanos du team, Matthieu Decoutere et Badis Boufenzer.
Le staff du team, François et Muriel Camus, Fabien, Roger !
Thierry Capela, Marina, pour l’organisation du Challenge Top Twin.
Ducati France et Pirelli.

A l’année prochaine, et suivez le blog cette hiver ;), j’y mettrai des informations sur les évolutions de la moto pour la saison 2011.

Matthieu D. #75