Bonjour à tous,

Nous voilà de retour sur le circuit de Ledenon pour la 4ème manche du Championnat de France, un week-end noir pour moi que je m’efforcerai de vite oublier …

C’est serein que j’arrive sur le circuit, c’est la troisième fois que je vais rouler ici cette année, l’idée d’un résultat correct est donc à portée !

Vendredi – essais libres :
Sous un beau soleil, je m’en vais trajecter les courbes sinueuses de ce circuit très vallonné, je suis très à l’aise dès le premier tour, et au second j’améliore d’une seconde mon record personnel : 1″34, mais au troisième tour d’importantes douleurs apparaissent dans mes mains et avants-bras, m’obligeant à m’arrêter, je repars pour quelques tours, mais rien n’y fait les douleurs persistent, je n’améliore pas.

L’après-midi c’est sous la pluie que ça se déroulera, nous sommes 4 courageux à sortir les motos sous cette pluie battante, je ne cherche pas l’infortune, les prévisions météorologiques du week-end doivent être clémentes.

Samedi – essais qualificatifs :
La pression m’anime le matin, je n’arrive pas à rouler en dessous de 1″34 … je force sur mes bras et les douleurs s’invitent … je suis déçu car je sais que je peux rouler plus vite !

L’après midi, je pars complètement ‘décontracté’ après une séance avec le kiné du circuit qui, après avoir analysé mes douleurs, m’a affirmé que je ne ‘conduis pas assez avec les jambes’, après coup, je me suis rendu compte qu’il a raison ! Je remonte sur ma Ducati 848 pour la seconde session, et j’arrive à grappiller encore une seconde, je suis 22ème en 1″33.
Je ne suis pas satisfait, mais j’améliore tout de même de 2 secondes mon chrono personnel pour consolation.

Dimanche – Course
Matin : Qualifié 22 ème (7ème des 848), c’est le couteau entre les dents que je prends le départ de la course, et ça paie ! A la fin du premier tour je suis 4ème des 848 – 17ème au scratch) ! Bien décidé à porter ma moto sur un podium je me lance aussitôt sur la remontée ! A l’approche du second tour, je tente de déborder Rodolphe Rochet dans le virage le plus rapide du circuit le ‘Triple gauche’ … j’ai mal calculé la trajectoire de Rodolphe et me voilà lancé à toute vitesse sur une trajectoire qui m’emmènera dans le bac à gravier à plus de 200 km/h … la chute est inévitable … sonné … secoué … je relève la moto avec l’aide des commissaires, observe les dégâts et juge que je peux repartir … s’en suivent 11 tours en dernière position … je grappille tout de même quelques points au championnat.

Après midi : Après le travail de mon père et de Thierry (mon préparateur), me voilà de nouveau sur la grille de départ avec une moto comme neuve :) Moins téméraire que le matin (la chute m’ayant largement refroidi), je fais un départ plutôt moyen et me retrouve bloqué derrière des 1200, il me faut 4 tours pour les doubler et commencer une remontée … Mais voilà que je me fais piéger par mon pneu avant dans le dernier virage du triple gauche qui décroche sans prévenir et qui m’envoie tout droit dans le bac à gravier … cette fois-ci la moto n’est plus en état de repartir … la course est finie pour moi …

Conclusion :
Je suis content de mes progrès mais très très déçu par ces deux chutes qui m’apprennent mes limites ! La chute au classement est sans appels : 7ème. A présent je vais soigner mes contusions et m’atteler à aider au mieux Thierry pour réparer ma moto pour la prochaine à Magny Cours.

Je tiens à remercier Yohann Moto Sport -Yohann et Isabelle-, Ma chérie -Charlotte-, Ducati France, mes préparateurs Thierry et Sébastien, mon père, Thierry Capela et les organisateurs du Top Twin, les pilotes de la team ATYMS -Cédric, Ornella, Robin-, les mécano -Matthieu, Badis-, l’équipe, ainsi que toutes les personnes qui me soutiennent dans ce championnat.

Sportivement.