Bonjour à tous,

Vous voici sans nouvelles depuis quelques temps, et ce n’est pas faute de travailler d’arrache pied !

Voici donc un résumé de ces deux derniers mois.

D’un point de vue physique, j’ai intensifié les entrainements en parallèle avec des séances d’ostéopathie pour préparer au mieux mon corps à la résistance physique de la moto.

Concernant la moto, c’est vraiment un travail orfèvrerie qu’a opéré l’équipe Yohann Moto Sport : Thierry et Sébastien, en dehors des améliorations de rendu du moteur, il ont aussi travailler sur la partie cycle, de grand changements qu’il fallait valider lors d’un roulage.

Nous sommes donc partis deux jours, dans le Sud a Ledenon, avec la team pour 2 jours d’essais intensifs.
L’objectif du premier jour est de se re-familiser avec la moto, de valider les évolutions moteurs et de commencer à ‘ressentir’ la moto. Je ne vous cache pas que les premier tours, j’avais la sensation de n’avoir jamais roulé sur une sportive … il faut dire que je me suis séparé de ma streetfighter cet hiver et que le Bandit 600 au quotidien n’est pas d’une grande aide. La journée est concluante, j’ai ressenti plein de choses, assez pour donner du travail à mes mécanos. Beaucoup de travail sur la partie cycle s’annonce, car je ne me sens pas à l’aise, la moto semble ne pas tourner et j’ai peur que l’avant s’enfuit en pleine angle. On opte donc pour remonter la moto.
Le second jour, je commence à rouler dans des chronos oscillant 4 à 5 secondes au dessus de mon chrono de référence, je prend le soin de m’appliquer et aussi de tenter des pilotages de différents styles. Je manque beaucoup de concentration (la fatigue ?), et n’arrive pas à faire un tour clean, je fais systématiquement une erreur me faisant perdre mon avance, on établie un idéal time à 1 seconde et demie de mon meilleur chrono, je ne m’en satisfait pas, mais la note est au positif ce week-end.

Après ces essais, j’ai essayer de faire remonter beaucoup d’information aux meccanos, sur le comportement de la moto, le moteur, et d’autres petits choses que je garderai secret, encore hier, la moto passait au banc pour indiquer des données qui nous donnent à tous le sourire.

Au pilote de jouer, à présent.

Rendez-vous la semaine prochaine, au Mans, ou je compte bien démontrer le sérieux, la qualité et la détermination de mon Team.

Matthieu